AccueilFranceAncien Régime
Ancien Régime
Jusqu'en 1789
Maison du Roi
Si elle trouve son origine dans les Cent-Archers Ecossais affectés en 1445 à la garde personnelle du Roi Charles VII, ce n'est véritablement qu' à partir du règne de Louis XIII que la Maison Militaire du Roi prend réellement forme. A partir de cette date, elle possède des drapeaux et étendards souvent richement décorés, et porteurs d'une importante symbolique.
A la Maison Militaire du Roi stricto sensu, se rattachent traditionnellement les Régiments de Gardes-Françaises et Gardes-Suisses ainsi que les Compagnies de Gendarmes de France, formant ainsi, de fait, l'équivalent d'une Garde Royale.

Infanterie
L'infanterie d'Ancien Régime peut se séparer classiquement en deux grandes catégories, l'Infanterie de Ligne et l'Infanterie Hors-Ligne.
L'infanterie de ligne se divise elle-même en deux grandes catégories, l'infanterie française et l'infanterie étrangère.
L'Infanterie Française de Ligne (elle même constituée de Régiments Français stricto-sensu et de Régiments Etrangers réputés Français, dont il n'est pas dans le sujet du présent site d'expliquer la différence) porte des drapeaux composés selon une règle uniforme depuis la fin du XVIème siècle. De forme carrée, une croix centrale blanche (en rappel de la Croix de Saint-Denis, blanche sur fond bleu) délimite quatre carrés. Chaque régiment possède un Drapeau Colonel entièrement blanc (croix centrale et carrés blancs), et un nombre variable de Drapeaux d'Ordonnance, ayant chacun une combinaison de couleurs des carrés spécifiques.
L'Infanterie Etrangère de Ligne, se compose pour l'essentiel, de Régiments Suisses, de Régiments Allemands et de Régiments Irlandais, qui chacun possède un Drapeau Colonel et des Drapeaux d'Ordonnance. Le système des drapeaux y est moins uniforme, toutefois, les Régiments Suisses ont pour spécificité d'arborer des Drapeaux d'Ordonnance à croix blanche et flammes colorées, et les Régiments Irlandais portent une croix rouge sur fond blanc (Croix de Saint-Georges), à la place de la croix blanche.
L'Infanterie Hors-Ligne est à l'origine de l'Infanterie Légère. Elle est au départ constituée d'unités provisoires lévées en temps de guerre, le plus souvent des corps mixtes infanterie/cavalerie formés de volontaires étrangers. Leurs drapeaux reprennent le plus souvent la structure de ceux de l'infanterie de ligne.
A la moitié du XVIIIème siècle, il s'agit d'unités permanentes de Chasseurs à Pieds rattachés aux régiments de Chasseurs à Cheval et de Hussards
Enfin, entre 1784 et 1788 sont mis en place les Bataillons de Chasseurs à Pieds, dont les drapeaux sont mal connus.

Cavalerie
La cavalerie se distingue traditionnellement en Cavalerie Légère, et Grosse Cavalerie, cette dernière seule portant la cuirasse.
Toutefois, si dans les textes cette distinction est encore appliquée, par commodité de compréhension, il semble préférable de procéder à une autre distinction.
En l'occurence, nous parleront de la Cavalerie de Ligne et de la Cavalerie Légère.
Nous rattachons à la Cavalerie de Ligne, non seulement les Régiments non cuirassés classiques, mais aussi le Régiment de Cuirassiers et les deux Régiments de Carabiniers.
Les étendards de ces régiments présentent souvent un revers semé de fleurs de lys, et un soleil rayonnant en avers. Cependant de nombreuses variates existent.
A la Cavalerie Légère, nous rattachons les Régiments de Dragons, les Régiments de Hussards, les Régiments de Chasseurs à Cheval et les éphémères Régiments de Chevaux-Légers. Presque toutes ces unités reprenaient des décors comparables à ceux des Régiments de Cavalerie de Ligne, avec toutefois pour principale différence le fait qu'il s'agissait de guidon et non d'étendards.

Artillerie et Divers
Artillerie

Infanterie de Marine et des Colonies
On y travaille...